Visiter Dublin sur un long week-end

La capitale de la République d’Irlande à travers son centre touristique et sa périphérie nature.

Capitale de l’Irlande, Dublin y concentre les plus grands musées du pays et une grande partie de l’Histoire récente du pays (histoire de l’indépendance). 

A travers ces 4 jours, nous vous invitons à vous plonger à la fois dans l’Histoire du pays mais aussi dans sa culture (les fameux pubs irlandais).

Coucher de soleil sur la ville de Dublin
  • Informations générales
  • Jour 1 : le centre ville de Dublin
  • Jour 2 : les parcs
  • Jour 3 : un peu de Guinness ?
  • Jour 4 : Pour aller plus loin
  • Conclusion
  • Liens

Informations générales

Les temps indiqués entre parenthèses représentent la durée moyenne passée sur place et en aucun cas le temps de transport depuis et vers ce lieu.

Ainsi certaines journées peuvent paraître assez légères mais nécessitent un temps de transport (en général à pieds) assez conséquent.

Mais il faut savoir que la ville de Dublin regorge de petits lieux sympathiques et 30 minutes à pieds se transforme facilement en découverte des lieux non répertoriés !

Vues sur Dublin

Jour 1 : Le centre ville de Dublin​

Au départ de O’Connell Bridge, vous partirez au nord sur O’Connell Street, une des rues les plus larges de Dublin, pour rejoindre la General Post Office (15min). C’est un lieu très important de l’Indépendance irlandaise durant les événements de 1916 puisqu’elle a constitué le quartier général de l’insurrection. 

A quelques pas, vous ne pourrez pas rater la Spire (10min), haute de 121m, qui a été construit pour le passage du nouveau millénaire mais a été retardé à cause de problèmes pour l’obtention du permis de construire. Elle constitue à la fois un lieu de rendez-vous prisé des irlandais et un point de repère pour les touristes ( le plus haut bâtiment de Dublin s’érige à 88m soit 33m de moins que la Spire).

Toujours vers le nord à 10 minutes de marche, vous pouvez aller jusqu’à Parnell Monument (5min) et le Garden of Remembrance (10 min). C’est un lieu particulièrement méconnu et absent de nombreux guides touristiques. Pourtant, il permet d’appréhender un peu plus l’Histoire du pays puisqu’il a été conçu en 1966 pour commémorer le cinquantenaire du soulèvement de pâques 1916. 

Ensuite, il faut redescendre au sud à North Earl Street (à côté de la Spire) où vous pourrez voir la statue de James Joyce.

Custom House

Au niveau de la Spire, vous continuerez dans la rue populaire de North Earl Street puis sur Talbot street avant de redescendre vers le sud sur Gardiner Street Lower avant d’arriver sur la Custom House (10min). Cette bâtisse imposante est un des symboles de la ville et on la retrouve sur de très nombreuses cartes postales. Elle abrite actuellement un service de l’état le  Department of Housing, Planning and Local Government

A l’est si vous avez le temps, la balade le long des quais est très agréable comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous (Arch, Sean O’Casey Bridge, Jeanie Johnston Famine Ship, Dublin dock, etc…) (45 min).

Ensuite, revenez jusqu’à O’Connell Bridge en suivant les quais.

Quai nord de Dublin
Le Ulster Bank group à Dublin

A partir d’O’Connell Bridge descendez vers le sud est pour arriver au Trinity College (2h si visite payante du Book of Kells).

Trinity College est un lieu particulièrement surprenant car, même étant situé en plein centre de Dublin, on est coupé du tumulte des rues environnantes. En effet, une fois passée les grandes portes, vous arrivez directement sur une grande cour intérieure où les touristes se mélangent aux quelques 16 000 étudiants. 

Les bâtiments sont magnifiques et on y apprécie de visiter chaque recoin de ce campus.

Enfin, la bibliothèque est un lieu remarquable avec le fabuleux Book of Kells (seule visite payante à Trinity College).

Ce livre est le plus beau manuscrit enluminé au monde. Chaque jour une nouvelle page est tournée permettant d’éviter la dégradation de l’oeuvre à cause de la lumière.

Il date du IX ème siècle (vers l’an 800) et a été rédigé en latin et couvre les quatres évangiles du nouveau testament. Il tire son nom de l’abbaye de Kells au nord de Dublin dans le comté de Meath ou il fut conservé pendant plusieurs siècles. 

Enfin, descendez sur Bassau Street pour aller vers Merrion Square (1h), un très beau parc pas très connu des touristes. Pourtant, il abrite outre la statue d’Oscal Wilde de très nombreux espaces fleuris.

Merrion Square
Le jardin Merrion Square

Pour finir, à quelques mètres de là, si vous avez le temps, vous pourrez visiter le National Gallery (2h). A noter que la plupart des musées nationaux sont gratuits en Irlande et celui-ci ne démord pas à la règle.

Jour 2 : Les parcs

Cette journée est axée autour du Dublin City Centre (centre ville).

Vous partirez de Leinster House (20 min), pour vous diriger vers le musée gratuit de National Museum of Ireland (2h). A quelques mètres au sud de ce dernier, vous trouverez le cimetière Huguenot Cemetery (15 min) où repose pour l’éternité 239 huguenots français.

Cimetière huguenot de Dublin
Cimetière huguenot de Dublin
Centre commercial Stephen's Green

Après la visite du cimetière, la journée sera dédiée aux superbes parcs en plein centre ville.

Vous pourrez donc commencer par le Iveagh Gardens (20 min) avec sa très belle cascade, avant de continuer vers le plus célèbre d’entre eux le St. Stephen’s Green (45 min).

Le jardin de St. Stephen’s Green est le plus connu de la capitale et il offre un écrin de verdure unique idéal pour se reposer (il est possible de s’allonger sur l’herbe). Enfin, un petit lac permet aux canards de patauger en toute quiétude.

Juste à côté de ce dernier se trouve le centre commercial St Stephen’s Green Shopping Center (2h). Son architecture est particulièrement belle avec son immense verrière et son armature métallique.  Les boutiques sont classiques (vêtements, café) avec quelques magasins de souvenirs.

Jardins de Saint Stephen's Green

Pour l’après-midi, vous pourrez visiter la cathédrale St. Patrick’s Cathedral (45min) qui se trouve à environ 3km à l’ouest du précédent arrêt. Elle reste relativement petite pour une cathédrale mais son intérieur est particulièrement bien décoré.

Un peu plus au sud, vous avez la très belle église de Christ Church Cathedral (30 min) et du musée Dublinia (2h). Ce dernier est un des plus beaux musée de la capitale (payant cependant) et il est consacré à l’époque viking et médiéval de la capitale à travers de nombreuses scènes reconstituées (voir photos ci-dessous).

Enfin, vous prendrez la direction du centre ville historique pour visiter le Dublin Castle (1h). Il ne représente pas un grand intérêt historique mais son architecture extérieur est assez atypique avec de nombreux mélanges d’époques.

Si vous aimez sortir (à partir de 20h en Irlande), allez à Temple Bar, vous trouverez de très nombreux pubs mais attention il y a beaucoup de touristes.

Temple Bar au petit matin

Jour 3 : un peu de Guinness ?

Porte de l'usine Guinness à Dublin

La Guinness est un des symboles le plus connu d’Irlande et la visite de la brasserie est un must à faire. Le point de départ de cette visite est Heuston station accessible en Tram (le Luas) depuis le centre ville.

En effet, le long de la Liffey, vous trouverez la Brasserie et Musée Guinness (2h) avec une superbe vue panoramique sur Dublin. Elle a été fondée en 1759 par Arthur Guinness à Saint James Gate.

Ensuite, vous pourrez plonger dans les heures les plus sombres de l’Irlande avec la visite de la prison de Kilmainham Gaol (2h). 

Avant l’insurrection de Pâques (en 1916) la prison servait déjà à emprisonner les opposant politiques à la couronne britannique. En effet, de nombreux leaders des différentes rebellions pré 1916 (1798,1803,1848 et 1867) y ont été emprisonnés puis exécutés.

 

A la suite de l’insurrection de 1916, 14 des leaders y ont été fusillés entre le 3 et 12 mai 1916.

Elle se trouve complètement à l’ouest de Dublin à environ 2h km de la brasserie.

Prison de Kilmainham Goal
Prison de Kilmainham Goal

Après cette visite, retournez en direction du centre ville pour visiter le Irish Museum of Modern Art (2h).

Enfin, à Heuston Station, vous suivrez la ligne de tram pour faire la visite du musée Collins Museum (1h30) ou alors faire un tour dans le très sympathique Zoo de Dublin (Point 6) à Phoenix Park (minimum 2h).

Jour 4 : Pour aller un peu plus loin

Pour le dernier jour, vous avez diverses options possibles :

– le shopping

– National Botanic Garden (2h)

– Malahide Castle (2h) + temps de transport (2h aller-retour)

– Howth avec son Phare de Howth (1 journée avec les temps de transports)

– Croagh Park (1h) + temps de transport (1h aller-retour)

– côte sud de Dublin (1 journée avec les temps de transports)

Conclusion

La ville de Dublin est d’une grande richesse culturelle et historique.

Il est donc impossible de faire le tour en un week-end mais étant situé à moins de 1h30 de Paris (et globalement à moins de 2h de n’importe quelle région française) vous pouvez y retourner quand vous voulez. 

La ville se visite aussi bien l’été que l’hiver. Attention, toutefois en hiver, le soleil se couche beaucoup plus tôt et les parcs ferment donc en conséquence.

Liens