Le sud-ouest de l'Irlande en 8 jours

Du Ring of Kerry à la péninsule de Dingle : l’Irlande côté mer et côté montagne.

Le sud-ouest de l’Irlande est connu pour ses nombreuses péninsules escarpées et montagneuses. Le Ring of Kerry et la péninsule de Dingle en sont les deux plus connus.

Ce circuit, sur le sud ouest de l’Irlande en 8 jours, vous ferra à la fois découvrir l’Irlande ouverte vers l’Océan Atlantique mais aussi des parties beaucoup plus montagneuses avec en particulier les montagnes du Ring of Kerry qui possède le point culminant de l’île à savoir le Carrauntuohil (en irlandais Corrán Tuathail) à 1038 mètres d’altitude.

Vue sur les îles Skellig

Informations générales

Jour 1 : De Cork à Killorglin

Jour 2 : Autour de Killarney

Jour 3 : Le nord du ring of Kerry

Jour 4 : Tralee

Jour 5 : La péninsule de Dingle

Jour 6 : L’ouest du ring of Kerry

Jour 7 : Killarney et le gap of Dunloe

Jour 8 : Killorglin à Cork

Conclusion

Liens

Informations générales

 Le point de départ de ce circuit routier est Cork.

Vous avez deux possibilités pour y arriver :

  • le ferry (le Pont Aven) via Brittany Ferries et sa liaison entre Roscoff (Finistère) et Ringaskiddy (Comté de Cork) à 20km de Cork
  • l’avion via l’aéroport de Cork en provenance de Bordeaux, Carcassonne, Nice, Paris ou Rennes en utilisant les deux compagnies irlandaises (Ryanair et Aer Lingus)

Pour notre part, ce fut le ferry qui bien que plus long (14h) permet de profiter de la vue en arrivant à Cork (vue sur Cobh) et de sa voiture.

Coucher de soleil depuis le Pont-Aven

Ce voyage a été réalisé en avril 2018.

Pour le logement nous vous conseillons la petite ville de Killorglin au nord-ouest de Killarney. Moins touristique que sa voisine, elle offre tout de même un nombre important de services (commerces, stations essences) et se situe sur le Ring of Kerry et à moins d’une heure de la péninsule de Dingle.

Nous avons loué une maison (Jeremiah’s Cottage) à 5min de Killorglin via le site Sykes Holydays Cottages.

Le logement était très propre et calme, l’accueil très sympathique et la vue sur les montagnes (photos ci-dessous depuis le jardin) était à couper le souffle.

Vue depuis Killorglin

Jour 1 : De Cork à Killorglin

Si vous avez la chance d’arriver en ferry (via le Pont-Aven) et que le temps est dégagé, la vue sur la baie de Cork est sublime et en particulier sur la petite ville de Cobh.

Cobh est une petite ville touristique de 12 000 habitants située à quelques kilomètres au sud de Cork. Elle est principalement connue pour avoir été la dernière étape du Titanic avant son funeste naufrage.

Vue depuis le Pont-Aven sur Cobh
Vue depuis le Pont-Aven sur Cobh

De Cork à Killorglin, vous avez environ 120km via la nationale 22 et 72 (Attention les routes sont assez étroites!).

Ici, nous allons faire un détour par le Ring of Kerry pour avoir un premier aperçu de cette magnifique route. Pour ce faire, à la sortie de Cork, il faut prendre d’abord la nationale 22 en direction de Killarney avant de bifurquer sur la route 569 en direction de Kenmare (n’hésitez pas à vous ravitailler en essence pour être tranquille pour la suite de la route).

Kenmare est une ville « porte » du Ring of Kerry.

Sens de parcours du ring of Kerry
Sens de parcours du ring of Kerry (Vert pour les voitures et moto)

La première étape de votre périple sera le petit village de Sneem qui vous permettra de vous restaurer (il y a quelques restaurants et une petite supérette) et de faire un peu de shopping dans les boutiques de souvenirs. 

La route entre Sneem et la prochaine étape (Derrynane House près de Caherdaniel) est particulièrement belle puisqu’elle longe les montagnes avant de déboucher sur une côte sauvage avec de nombreuses petites plages.

Derryname House est un musée situé dans l’ancienne maison de Daniel O’Connell surnommé l’émancipateur pour avoir mené à bien la campagne pour l’émancipation des catholiques (à l’époque au XIX ème siècle, il y avait une très forte législation anti-catholiques au profit de l’église anglicane).

Jouxtant le musée, il y a un petit parc arboré avec en particulier le chemin des fées qui permettront aux plus jeunes enfants de découvrir (avec émerveillement !) de nombreuses petites maisons pour les fées (attention tout de même à ne pas les réveiller !).

Vue sur la péninsule de Dingle depuis le nord du Ring of Kerry

Après cet arrêt, il sera temps de mettre le cap vers Killorglin en suivant la N70. Il faudra environ  1h30 à 2h de route. 

Il y a de très nombreux points de vue superbes le long de la route en particulier 10km avant Glenbeigh avec la possibilité d’apercevoir une grande partie de la péninsule de Dingle (voir photo ci-dessus).

Jour 2 : Autour de Killarney

Après une première journée riche en voiture, cette deuxième journée dans le sud-ouest de l’Irlande est beaucoup plus légère avec environ 80km (dont la moitié pour se rendre sur la zone de visite).

La première étape est le château de Ross sur les rives du Lough Leane. Il s’agit d’un bastion typique irlandais équipé d’échauguettes et défendu par un mur et des tours d’angles le tout  construit au  XV ème siècle . Il a connu son heure de gloire pendant la Guerre de Onze Ans face aux armées d’Oliver Cromwell.

La visite de l’intérieur est payante mais le reste du domaine est gratuit. Vous pourrez ainsi profiter d’une balade très agréable autour du château avec en particulier une très belle vue sur les montagnes du Kerry.

Montagnes du Ring of Kerry

La prochaine étape de votre périple se situe à 10km (environ 20 minutes de voitures) au sud du château de Ross : la maison Muckross. (Muckross House)

C’est un domaine très vaste qui est à l’origine de la création du parc national de Killarney. En effet, il a été formé suite à une donation (en 1932) par le sénateur Arthur Vincent à l’Etat irlandais.

L’ensemble du domaine se décompose en : 

  • un manoir de 65 pièces
  • un jardin avec de nombreuses espèces de plantes
  • un musée sur le fonctionnement des anciennes fermes irlandaises 

Si vous souhaitez vous restaurer, le domaine dispose d’un restaurant avec sandwichs et plats chauds.

Le manoir a été conçu par William Burn un architecture écossais en 1843 pour un député du Kerry au parlement du Royaume-Uni. De style Tudor, il est connu pour avoir hébergé la reine Victoria en 1861 lors d’un déplacement en Irlande (alors non indépendante).

Le manoir est entouré d’un très vaste jardin que l’on peut parcourir à pieds avec une très belle vue sur le lough Leane.

Il est découpé en deux parties, un jardin « classique » et un jardin japonais construit sur un petit monticule rocheux (qui fera le plus grand plaisir des plus petits pour sa « mini » escalade !).

Le jardin classique possède une impressionnante collection de rhododendrons et d’azalées.

 

Après cette escapade bucolique, nous vous conseillons la partie consacrée aux fermes : Muckross traditional farms.

Attention c’est légèrement vallonné et ça peut être un peu compliqué si vous avez des poussettes !

Les fermes traditionnelles de Mucrkoss reconstituent l’Irlande des années 30 et 40 et plus précisément sa partie rurale. 

Adieu donc électricité et bonjour aux activités agricoles traditionnelles à travers trois fermes de différentes tailles (une petite, une moyenne et une grande).

Chacune de ces fermes contient des animaux (vivants – attention aux poules elles sont hargneuses !) et des machines agricoles.

Il y a aussi de nombreux autres bâtiments comme : 

  • l’atelier du menuisier
  • le cottage du laboureur
  • le sellier
  • la forge du maréchal ferrant
  • l’école
  • le four à chaux

Enfin, il est possible de monter dans une calèche entre deux fermes. 

Après la visite des fermes, il est temps de prendre la direction de la cascade de Torc (Torc Waterfall) située à moins de 4km de Muckross House.

A noter que si vous êtes bon marcheur le jardin de Muckross House est situé à moins de 2km (30min) et qu’en voiture le parking est souvent bondé !

Encastrée à la base de la montagne Torc, Torc Waterfall est une chute d’eau de 18 mètres.

L’Owengarriff River s’écoule de la forêt jusque dans le lac Muckross.

Vous pouvez escalader le chemin à côté de la cascade jusque dans la forêt.

La visite se fait assez rapidement sauf si vous êtes photographe auquel cas vous risquez d’y passer un peu plus de temps !

Chute d'eau de Torc

La prochaine et dernière étape de la journée sont deux lieux relativement proches l’un de l’autre à savoir l’église abandonnée de Derrycunihy et Ladie’s view (1km entre les deux).

Pour y parvenir il faudra prendre la voiture depuis Muckross House (13km) ou Torc Waterfall (8km). La route est particulièrement étroite, veillez donc à limiter très fortement votre vitesse. Par ailleurs, la route est parsemée de points de vue magnifique sur les montagnes du Kerry.

Derrycunihy Church est une petite église abandonnée, construite à la fin du XIX ème siècle et de style gothique, sur la route du ring of Kerry entre les chutes d’eau de Torc et Ladies View
Abandonnée depuis plusieurs dizaines d’années, elle reste encore en relatif bon état (les murs extérieurs sont en parfait état mais certaines fenêtres sont cassées) et offre un point d’arrêt sympathique avant Ladies View.

Vue depuis la façade arrière de l'église de Derrycunihy
Ladies View

La dernière étape est Ladies View.

Ce lieu est réputé pour son point de vue panoramique sur les lacs de Killarney.

La Reine Victoria en visite en 1861 dans la région, s’arrêta à cet endroit et trouva la vue tellement belle qu’elle invita ses dames de compagnie « ladies in waiting » à admirer le panoramique, ce qui fut l’origine du nom « Ladies View ».

Jour 3 : Le nord du ring of Kerry

Statue de King Puck à Killorglin
Statue de King Puck à Killorglin - Photo de Itub sur Wikimedia

Cette journée est propice au repos et à la balade.

La première de la journée vous mènera à la ville de Killorglin. Si vous y allez en été (10-12 Août), vous tomberez peut être sur la Puck Fair : un festival dédié au bouc symbole de fertilité. Il faut savoir que c’est une des plus grosse fêtes du sud-ouest de l’Irlande avec un très grand nombre de manèges, une foire aux bestiaux et beaucoup beaucoup d’alcool (les pubs sont ouverts exceptionnellement jusqu’à 3h du matin).

En dehors de cette période, la ville est assez calme mais agréable à visiter en particulier le long de la rivière qui permet aux eaux du lough Leane de se jeter dans l’Océan Atlantique.

Vue sur la péninsule de Dingle depuis la plage de Rossbeigh

La deuxième étape est la dune de Rossbeigh qui s’étend sur 3km et sur une largeur variant de 100 à 600m et constitue une des plus belles plages du sud-ouest de l’Irlande.

Elle offre une faune et une flore typiques, des dunes et typiques de l’Irlande de l’ouest.

Si le courage vous en prend, la face est de la dune est abritée du vent et des courants dominants et vous pourrez ainsi tenter une petite baignade.

De plus, Rossbehy Stand constitue un excellent endroit pour effectuer un pique-nique (il existe des tables de piques niques) et pour les plus jeunes il y a un petit parc à jeu idéal pour les 2-8 ans.

Vue depuis la dune de Rossbeigh

Jour 4 : Tralee

Moulin de Blennerville à Tralee

Cette quatrième journée est consacrée à la ville de Tralee (deuxième plus grosse ville du sud-ouest de l’Irlande derrière Cork). Elle est situé à 30km environ de Killorglin soit un peu de 30 min de route.

Pour s’y rendre deux routes sont possibles : 

  • la Nationale 70 sur sa totalité (plus rapide)
  • La Nationale 70 en début de trajet (sur 11km) puis une route locale « Laharn » qui passe par les montagnes sur le reste du trajet (attention ça reste une route étroite et particulièrement pentue). 

Si la météo est clémente et que vous n’avez pas le mal des transports la deuxième option est un gros plus pour admirer des beaux paysages.

Avant d’arriver à Tralee, nous vous conseillons un petit détour par le moulin de Blennerville. 

Blennerville Windmill est le plus grand moulin de l’Irlande et date des années 1800.

Dans le visitor centre, vous pourrez assister à une exposition sur l’histoire du moulin.

La ville de Blennerville est connue pour avoir été l’endroit d’où émigraient les irlandais durant la Grande Famine (1845-1850).

Après cette étape direction le centre ville de Tralee et plus précisément le musée du comté de Kerry (il y a de nombreux parkings à proximité).

Ce musée est un véritable petit bijoux ! Il regroupe plusieurs expositions particulièrement intéressantes :

Casement in Kerry : a revolutionary journey
L’exposition s’attarde sur la vie de Sir Roger Casement’s et plus particulièrement sur sa période dans le comté de Kerry. Durée de la visite : 45min.

Tom Crean
L’exposition concerne la vie de Tom Crean et de ses expositions polaires.. Durée la visite : 30 min.

The Bone investigators
Idéal pour les enfants l’exposition interactive permet de découvrir le travail des archéologues (fouille dans le sable) jusqu’au travail dans les laboratoires. Durée de la visite : 40min

Medieval experience
Dans les sous-sols du musée, vous trouverez une reconstitution d’une rue médiévale comme on pouvait en trouver à Tralee en 1450. Le réalisme de la rue est époustouflante avec de très nombreuses boutiques, des mannequins, etc… Durée de la visite : 40min.

L’ensemble de la visite prend environ 2h.

A l’heure de midi, n’hésitez pas à visiter le centre ville (qui est un centre ville typique irlandais) et en profiter pour y manger.

A noter autour du musée du comté de Kerry, vous trouverez un très grand parc très agréable pour une balade.

L’après-midi si vous avez des enfants vous pourrez aller à l’Aqua Dome.

Sinon, si le temps le permet et que vous n’êtes pas fatigué de la route, n’hésitez pas à aller jusqu’à la plage de Banna Strand (20min – 13km) situé au nord-ouest de la ville. La plage y est très grande et la vue sur la péninsule de Dingle superbe.

Jour 5 : La péninsule de Dingle

La péninsule de Dingle est une région parmi les plus sauvages et belles de l’Irlande.

Cette journée est particulièrement longue et il est donc recommandé de se lever tôt. (partir à 8h de Killorglin). Il est aussi conseillé de la faire par beau temps pour vraiment en profiter.

Vue depuis la plage de Inch sur la péninsule de Dingle sur le ring of Kerry
Vue depuis la plage de Inch sur la péninsule de Dingle sur le ring of Kerry

La première étape de la journée est la plage de Inch.

Elle s’étend sur 5 kilomètres dans la baie de Dingle sur une largeur (avec la dune) comprise entre 600 mètres et 1.5 kilomètres.

La partie plage, contrairement à la plage de Rossbeigh, est très large à marée basse (jusqu’à 400 mètres) et reste relativement large à marée haute (entre 100 et 200 mètres).

Vous pourrez, d’ailleurs, y accéder avec votre voiture et profiter d’un pique-nique ou d’un goûter en restant au chaud et en admirant le paysage.

Pour les amoureux du 7ème Art, c’est aussi un lieu très prisé des producteurs puisqu’on y a notamment tourné le film « La fille de Ryan ».

La plage de Inch sur la péninsule de Dingle

La prochaine étape est la ville de Dingle (à noter que la route Nationale 86 offre de très beaux points de vues sur la campagne irlandaise).

C’est une ville très touristique avec beaucoup de boutiques dédiées aux produits typiques irlandais (en particulier les vêtements) et de nombreux restaurants. C’est aussi un point de passage obligé pour préparer ces sandwichs car au-delà de ce point, vous ne trouverez pratiquement plus de magasins pour le reste de la journée.

Dingle possède un petit aquarium (payant) idéal pour les jeunes enfants et qui ne nécessitent pas d’y passer trop de temps (nous y avons passé 1h avec une jeune fille de 4 ans et demi qui a particulièrement apprécié l’aquarium !).

Enfin, sur le port vous trouverez une statue de Fungie, un dauphin qui a élu domicile dans la baie de Dingle depuis 1984 (de nombreux tours en bateaux sont disponibles pour tenter de le voir en mer).

Après cette étape « urbaine » direction la pointe Dunmore Head via Slea Head (les deux pointes sont très proches) en empruntant la très belle route touristique R559. D’après nous c’est une des routes les plus belles d’Irlande avec une vue tout simplement sublime sur la mer d’un côté et les montagnes de l’autre. Attention, toutefois les routes sont étroites et les moutons sont en liberté.

Vous trouverez à Dunmore Head un petit parking idéal pour une pause et admirer la vue sur les îles Basket. Si la mer est basse, vous aurez même la chance de pouvoir descendre jusqu’à la plage de Coumeenoole (Attention toutefois aux très fortes vagues !).

A moins de 2km de là (prenez tout de même votre voiture car la route est particulièrement empruntée par de très nombreux véhicules), vous arriverez au minuscule port de Dunquin (Dún Chaoin en gaélique).

D’un point de vue historique, ce port permettait autrefois d’amener les moutons sur les île Blasket pendant l’été.

De nos jours, il permet aux touristes d’accéder à ces îles pendant la période estivale (à condition que la météo soit bonne).

Pour les amateurs de photos, il s’agit d’un des points les plus photogéniques de l’ouest irlandais puisqu’il offre à la fois une vue sur l’extrême ouest de la péninsule de Dingle mais aussi sur les îles Blasket.

Par temps de pluie et de vent, il faut faire attention aux abords des falaises non protégées. 

Les 15 prochains kilomètres, vous mèneront jusqu’à l’oratoire de Gallarus. Normalement, le trajet se fait en 30 minutes à allure normale mais la route ici est propice à un arrêt tous les 100 mètres ! N’hésitez pas ! 

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est très difficile de dater et de préciser la fonction de ce monument.

Il semble être daté du XI ème ou XII ème siècle après JC.

C’est une petite (4.8 mètre de long sur 3 mètres de large) hutte de pierres empilées qui tiennent sans ciment depuis plus de 1000 ans.

C’est un lieu de méditation avec une porte et de l’autre côté une petite fenêtre.

Vous pourrez également y voir des projections vidéos retraçant l’histoire du site. 

Enfin la dernière étape est le col de Conor Pass (en repassant par Dingle).

Situé sur la péninsule de Dingle à quelques kilomètres au nord de la ville de Dingle, le col de Connor Pass est une petite merveille de beauté.

L’accès par le flanc sud est relativement simple tandis que le flanc nord offre une route vertigineuse au bord d’un précipice !

Arrivé au sommet du col, la vue sur la partie nord est à couper le souffle avec un précipice d’une hauteur de presque 500 mètres d’altitude offrant aussi une superbe vue sur Brandon Mount (950 mètres d’altitude).

Vue sur la partie nord de la péninsule de Dingle

Cette journée va permettre de visiter la partie du Ring of Kerry qui n’a pas pu l’être lors du premier jour.

La première étape se situe juste après Caherciveen (3km) : les forts en pierre de Cahergall et de Leacanabuaile. (à noter à Caherciveen il y a une ancienne caserne qui vaut le détour : the old barracks).

Cahergall a probablement été construit aux environs du IX ème siècle.

Il possède une épaisse muraille en pierre d’une hauteur de 3 mètres.

Contrairement aux châteaux plus modernes, les « stone forts » ne possèdent pas de toit et ont seulement pour but de protéger les fermiers en cas d’attaques de faible envergure.

Ce château est particulièrement bien conservé et vous pourrez vous balader le long des murailles, sans danger, et ainsi profiter de la superbe vue sur le Ring of Kerry.

Vue globale du fort de Cahergall

Leacanabuaile a aussi été probablement construit aux environs du IX ème siècle. 

Contrairement au fort de Cahergal, situé à proximité, ce fort possède plusieurs constructions (quatre maisons) dont certaines possédent des chambres dans le « mur ».

Parmi elles, on trouve une maison avec un accès dans une chambre via un souterrain.

Le diamètre du fort est de 20 mètres avec des murs d’une hauteur comprise entre 2.5m et 4m pour une largeur de 2.5m.

Après cette partie « Histoire », la suite vous mènera sur l’île de Valentia (accessible par un pont) et plus précisément sur le musée dédié aux îles Skellig et plus particulièrement à son histoire.

Au début de la visite (non guidée mais payante), vous avez un film retraçant l’histoire des îles puis vous continuerez la visite à travers diverses reproduction de scène de la vie quotidienne.

Par ailleurs, vous y trouverez une petite boutique, un café/restaurant et des toilettes.

Enfin, le centre est aussi un des lieux de départs en bateau vers les îles Skellig.

La pointe de Bray (Bray Head à 3km du musée Skelligs) permet d’effectuer une petite randonné d’une heure environ.

Vous aurez une superbe vue sur l’Océan Atlantique mais aussi sur une grande partie du Ring of Kerry et de Portmagee. Pour les fans de Star Wars, vous aurez une magnifique vue sur les îles Skellig où a été tournée une partie de l’épisode 8.

Vue depuis le sommet de Bray Head

La dernière étape se situe à 15km au sud : la chocolaterie des îles Skellig.

La chocolaterie tient son nom des îles Skellig que vous pourrez apercevoir depuis la chocolaterie.

Ouverte en 1996, la chocolaterie était initialement plus petite (deux petites chambres de production) et elle n’employait que 4 personnes.

Une première extension a eu lieu en 2010 mais à peine quelques mois plus tard un incendie a totalement ravagé l’usine (heureusement sans faire de blessés).

Grâce à la générosité de beaucoup de personnes, une usine temporaire a ré-ouverte en février 2011 à proximité de Cahersiveen pendant qu’une nouvelle chocolaterie était reconstruite.

C’est finalement en 2012 que la nouvelle chocolaterie ouvre avec une superficie de 6500 mètres carré.

La chocolaterie propose une dégustation de tous les chocolats qu’ils vendent et il faut reconnaître qu’ils sont vraiment tous très bons.

Vous pourriez même être surpris d’aimer des goûts et saveurs que vous n’appréciez pas habituellement.

Enfin, pour ceux qui ont déjà visité le lieu et mangé tous les chocolats (comme nous) il est possible de commander en ligne !

A proximité immédiate (400m), vous avez la magnifique baie de St Finians qui offre une des plus belles vue sur les îles Skellig.

Jour 7 : Killarney et le gap of Dunloe

La première étape de la journée sera la ville de Killarney qui est un point d’entrée du parc national du même nom.

Sa cathédrale (Sainte-Marie) construite au milieu du XIX ème siècle est de style néogothique.

Très tournée vers le tourisme (après Dublin c’est la deuxième ville disposant de la plus grande capacité du pays !). Son centre ville vous proposera de très nombreuses boutiques de souvenirs ce qui sera parfait avant de rentrer en France !

Killarney

La deuxième partie de la journée sera consacrée au très beau site de Gap of Dunloe.

Le gap of Dunloe est un passage entre les montagnes de MacGillycuddy Reeks et les Purple mountains.

Il a été formé par les glaciers pendant la dernière ère glacière.

La route s’étend sur 5km et il faudra compter entre 2 et 3 heures à pieds pour faire l’aller-retour. (libre à vous de ne faire que la moitié de la randonnée qui offre déjà une très belle vue comme vous pouvez le voir sur les photos).

Elle est très peu utilisée par les voitures mais par contre vous trouverez de très nombreuses calèches (un peu insistant au niveau des parkings voitures…).

En dehors de l’hiver, il n’est pas possible de parcourir la route en voiture (en dehors des locaux) et il faudra donc soit :

  • prendre un vélo
  • prendre une calèche
  • marcher

Personnellement, nous avons testé la marche à pied et c’est très agréable pour s’arrêter et faire des photos. Par contre pour faire le chemin complet il faudra compter presque 2h.

Jour 8 : Killorglin à Cork

Cette dernière journée de notre circuit sur le sud-ouest de l’Irlande est volontairement courte car elle vous mènera jusqu’à Ringaskiddy (Comté de Cork) à 20km de Cork pour prendre le ferry en milieu d’après midi.

Prévoyez d’y arriver en avance selon le gabarit de votre véhicule (les camping-car sont chargés en premier par exemple). 

Entre Killorglin et votre unique étape (le château de Blarney), nous vous conseillons de prendre le chemin le plus rapide et de rester sur les grandes routes afin de maximiser le temps passer à Blarney.

Les premières traces du château remonte au début des années 1210 ou une construction initiale (en bois) a été remplacé par une une fortification en pierre. 

Après sa destruction en 1446, un vrai château a été bâti par Dermot MacCarthy, roi du Munster.

Pendant les guerres confédérées irlandaises, le château a été assiégé mais a résisté aux différents assauts (nécessitant tout de même une restauration à la fin de la guerre).

En 1690, pendant la guerre des Williamite, le 4ème comte de Clancarty a été capturé (ainsi que le château de Blarney) par les Williamite.

Passé cette date, le château a changé de nombreuses fois de propriétaires  sans connaître d’autres guerres puis il a été délaissé pour tomber en partie en ruine au profit d’une maison (Blarney House) construite en 1874 sur le domaine du château.

Château de Blarney

Il ne faut pas manquer la pierre de l’éloquence qui est encastrée dans un mur du donjon.

La légende raconte que le bâtisseur du château ait fait appelle à la déesse Cliodhna (déesse de la beauté et de l’amour) pour l’aider pendant son procès. Celle-ci lui conseilla d’embrasser la première pierre qu’il trouverait au matin sur son chemin vers le tribunal.

En gagnant son procès grâce à son éloquence, MacCarthy incorpora cette pierre à son édifice qu’il était en train de construire.

Enfin, les jardins du château de Blarney sont merveilleusement bien agencés offrant un très grand nombre de plantes mais aussi des formations rocheuses (The Witch’s stairs).

Bonus : Le ferry !

En bonus quelques photos prises pendant la traversée retour du bâteau Pont-aven de Brittany Ferries.

Vue sur la ville de Cobh depuis le ferry Pont-Aven

Conclusion

Le sud-ouest de l’Irlande est très vaste et ce circuit ne couvre qu’une petite partie de ce magnifique jardin.

Les trois autres pointes au sud du Ring of Kerry (Ring of Baera, la pointe de Mizen, Sheep Head) sont beaucoup plus sauvages et moins touristiques. 

N’hésitez pas non plus à vous attarder sur les villes de la côte sud comme Kinsale, Cork ou Cobh.

A vos valises !

Liens