Une semaine autour de Dublin

Une semaine de découvertes entre mer, montagne, prairies et villes !

La région du Leinster est une des plus riches d’un point de vue culturel mais beaucoup oublient aussi son aspect nature (bien qu’étant à proximité de Dublin).

Cet exemple d’itinéraire couvre à la fois l’aspect historique via la visite de châteaux ou de lieux historiques mais aussi des balades au bord de la mer et dans les montagnes verdoyantes du Wicklow.

Informations générales

Jour 1 : De Rosslare au comté de Wicklow

Jour 2 : Le jardin de l’Irlande

Jour 3 : Le passé de l’Irlande

Jour 4 : Randonnée dans les montagnes

Jour 5 : Journée tranquille autour de Dublin

Jour 6 : Jardins et châteaux

Jour 7-8 : La ville de Dublin

Conclusion

Liens

Informations générales

Le point de départ de ce circuit routier est Rosslare dans le comté de Wexford.

Pour y arriver vous avez deux compagnies de ferry : 

  • Brittany Ferries depuis Roscoff via le navire Connemara (17h de traversée)
  • Stena lines depuis Cherbourg via le navire Stena Horizon (18h30 de traversée)
A noter depuis l’été 2019, Irish Ferries ne dessert plus le port de Rosslare et arrive directement à Dublin. C’est une option totalement viable pour ce circuit. Il faudra juste adapter la première journée (celle de l’arrivée) où vous ne pourrez pas passer par Wexford.
Vue sur le port de Roscoff

Ce trajet a été réalisé en septembre 2015.

Pour le logement, nous vous conseillons de trouver un logement à proximité de Newtownmountkennedy dans le comté de Wicklow. La ville se situe à proximité d’une 2*2 voies, pas très loin de la mer ni des montagnes du Wicklow.

Jour 1 : De Rosslare au comté de Wicklow

L’arrivée se fait dans l’extrême sud-est de l’Irlande dans la petite ville de Rosslare qui se situe à environ 150km au sud de Dublin (1h30/2h).

A noter qu’actuellement, il y a une autoroute en construction (la M11) qui, à terme, permettra de relier le nord de la ville de Wexford à Dublin. Elle n’est pour l’instant (Février 2020) que partiellement ouverte (50%).

La seule étape le long du trajet est l’Irish National Heritage Park

Ce parc propose de vous faire revivre plusieurs milliers d’années de l’Histoire irlandaise de l’époque préhistorique à l’âge des invasions vikings en passant par la naissance du christianisme.

Pour ce faire, de nombreux sites ont été reconstitués avec une très grande exactitude :

  • camp de l’âge du Mésolithique
  • cercles de pierres
  • ancien fort médiéval
  • monastère chrétien
  • château normand
  • un drakkar

Il s’agit du plus beau parc consacré à l’Histoire irlandaise et la visite non guidée (mais guide audio disponible à la location) dure entre 2h et 3h.

Il est relativement accessible aux personnes à mobilité réduite. Attention, tout de même, il est construit sur des parties vallonnées et certaines parties (préalablement indiquées) ne seront donc pas toute accessibles à tous les fauteuils roulants.

Une boutique ainsi qu’un restaurant sont présents à l’entrée du parc (ainsi que des toilettes gratuites sur le parking).

Le reste de la journée vous permettra de rallier en toute tranquillité votre point de chute et de faire quelques courses pour vos prochaines journées.

Jour 2 : Le jardin de l'Irlande

Le Wicklow est le jardin de Dublin et Powerscourt Garden en est assurément le plus bel exemple.

Situé à environ 1h de Dublin, Powerscourt Garden est coincé entre les montagnes et offre un des plus beaux panoramas, en particulier sur le Great Sugar Loaf.

La visite complète des jardins prend presque 2h et vous pouvez rajouter 1h de plus pour le manoir et les boutiques. L’idéal est d’arrivée à l’ouverture (9h30).

Les jardins de Powerscourt

A quelques kilomètres de là (10min en voiture) se trouve Powerscourt Waterfall (entrée payante) qui est un lieu idéal pour pique-niquer.

Cascade de Powerscourt

Si le temps est toujours clément, l’après-midi, vous pouvez vous rendre jusqu’à Bray (bord de mer idéal pour une petite balade) et si vous aimez les petites randonnées, vous pouvez effectuer la randonnée entre Bray et Gresytones (Bray Head) et revenir ensuite via le DART jusqu’à Bray (10min de DART).

Enfin, pour finir la journée, vous pouvez aller jusqu’à Dalkey Hill (parking Killiney Hill Car Park) pour une petite marche de 1h environ avec un superbe panorama sur la baie de Bray.

Jour 3 : Le passé de l'Irlande

Cette journée vous mènera au nord de Dublin à environ 100km au nord du Wicklow. La route étant essentiellement de l’autoroute, il ne vous faudra qu’une heure environ (attention la M50 passe par un péage automatique qu’il vous fera régler via Internet dans les 2 jours suivant au plus tard). 

La première étape est Newgrange dans le comté de Meath.

Le site de Brú a na Bóinne ( Résidence sur la Boyne) regroupe les sites de Newgrange mais également de Dowth et Knowth.

Newgrange sont des vestiges de tombes funéraires datant entre 4000 et 3000 avant JC. Il n’y a pas d’explication quant à sa construction.

De superbes pierres recouvrent la façade du tumulus, quartzite blanc du Wicklow, sur lequel il est possible d’apercevoir des dessins comme des triskell.

Le site est accessible via une navette, après avoir acheté le billet au visitor centre.

Le nom Newgrange a été donné au site lorsque les terres sur lesquelles se trouve le tumulus ont été données à un propriétaire qui y installa une grange. Le site a été restauré entre 1962 et 1975.

Newgrange est la plus grande tombe collective sous un tumulus aplati de 85 mètres de diamètre et 13,5 mètres de haut. Le site s’étend sur un acre.

On arrive à la chambre funéraire, comprenant trois alcôves, par un long passage couvert (pas très large et étroit) de 19 mètres couverts de poutres en bois.

Si vous êtes assez matinale vous avez la possibilité de visiter deux lieux supplémentaires qui sont souvent ignorés des touristes : 

  • Loughcrew
  • Seven wonders of Fore

Situé sur une chaîne de 4 collines et sur une longueur de 4km, Loughcrew site est remarquable tant par les cairns qui y sont que par le lieux emprunt de mystère.

Ce site regroupe des tombes funéraires (plus de 50 tombes néolithiques) qui datent de plus de 3000 ans avant JC sous différentes formes :

  • cercles de pierres
    cairns
  • le cairn le plus célèbre est le cairn T dont l’entrée est alignée de telle façon que la lumière du soleil éclaire totalement l’intérieur du cairn au moment de l’équinoxe de printemps et d’automne.

Avant de partir à l’assaut du site, pensez à vous munir d’une lampe pour admirer les décorations sur les tombes.

Situés dans le minuscule village de Fore, les Seven Wonders of Fore sont une petite curiosité sympathique à visiter.

En effet, ce lieu regroupe plusieurs (au nombre de sept) curiosités locales. Il y a d’abord les ruines de l’ancien monastère « Monastery in the quaking scraw », les ruines de l’ancien moulin « Mill without a race », l’eau qui « remonte » vers la colline « Water that flows uphill », l’arbre qui ne brûle pas « Tree that won’t burn », l’eau qui ne peut pas bouillir « Water that won’t boil ».

De l’autre côté de la petite route, on peut trouver les deux dernières merveilles à savoir : la « Stone raised by saint Fechin’s prayers » et « Anchorite in a stone ».

Non répertorié comme merveille, vous pourrez trouver un arbre recouvert de morceaux de tissus !

Enfin ,pour les plus courageux n’hésitez pas à graver la petite colline rocheuse située à proximité pour profiter d’un point de vue exceptionnel sur toute la vallée.

Les remparts extérieur du château de Trim

La dernière étape de la journée est le château de Trim dans le comté de Meath.

Trim Castle (Caisleán Bhaile Atha Troim) est un château anglo-normand fondé par Hugues de Lacy (lord de Meath) et est situé dans le comté de Meath (au nord est de Dublin) sur les rives de la rivière Boyne. De par sa surface (30 000 m²), il constitue le plus grand complexe d’architecture normande en Europe et le plus grand château d’Irlande.

Sa construction date principalement de la fin du XII ème siècle mais aussi du XVIII ème siècle par Hugues de Lacy puis par son fils. Le bâtiment central en pierre s’étend sur trois étages (donjon) sur un plan cruciforme. Les restes des murs d’enceinte datent du milieu du XIII ème siècle.

Dès la fin du Moyen Âge, le château de Trim était le centre « administratif » du comté de Meath puis son importance a fortement décru aux XVI ème et XVII ème siècles ce qui a marqué le début de la détérioration du château. Après la conquête de Cromwell à la fin du XVII ème siècle, le château est attribué à la famille Wellington avant de passer aux mains de Leslies de Glasough puis des barons de Dunsany (les Plunketts). Ces derniers ont revendu le château à l’Etat en 1193.

On peut y voir le fleuve Boyne près du château qui servait de barrages.

On peut y voir également une barbacane (ouvrage de fortification protégeant une porte) ronde, incluse dans le mur d’enceinte, une maison de garde carrée du côté de la ville (Porte de Trim), les fondations d’un grand hall datant du milieu du XIII ème siècle et d’une fabrique de monnaie.

Le film Braveheart (1994) de Mel Gibson a été, en partie, tourné dans l’enceinte du château de Trim.

Jour 4 : Randonnée dans les montagnes

Cette journée est consacrée à une randonnée autour de Glendalough. Il est fortement conseillé d’y arriver, le plus tôt possible, pour profiter de la quiétude des lieux avant l’arrivée des touristes et le vent qui se lève en milieu de matinée.

Le site se décompose en plusieurs parties : 

  • le site monastique
  • le lac inférieur « Lower Lake »
  • le lac supérieur « Upper Lake »

Nous vous conseillons de commencer par la randonnée autour du Upper Lake. Elle est assez longue (10km pour un dénivelé de 400m). Si vous ne souhaitez pas effectuer la randonnée complète, il est possible d’effectuer la première partie (un aller-retour le long du lac sur un terrain totalement plat).

Pour les enfants en bas age, la randonnée complète est à éviter dans sa totalité (la première partie est très simple).

Après cette première randonnée, vous pouvez la compléter par la petite boucle du lac inférieur (facilement praticable avec une poussette) mais surtout la visite du site monastique de Glendalough qui fut le refuge de l’ermite Saint Kévin au VI ème siècle qui fut laissé à l’abandon dès le XII ème siècle.

L’abbaye, l’ancien cimetière et la tour ronde de 33 mètres de haut sont entourés de montagnes en granit, d’une forêt, de lacs et on peut également y découvrir une petite cascade.

A 25km (30min) à l’est du site, vous arriverez à la ville d’Ashford où vous trouverez le très beau jardin du Mount Usher Gardens avec des boutiques typiques (dont une dédiée aux plus gourmands avec des gâteaux et pâtisseries).

La famille Walpole qui a fait fortune dans le commerce et dans l’industrie au XIX ème siècle a permis à Edward de fonder ce magnifique jardins au cœur du Wicklow.

Edward a lui même dessiné et planté la plupart des plantes qui composent le jardin. Depuis le jardin a évolué au fil des nouvelles plantations mais il reste néanmoins fidèle à ce qu’on pouvait visiter il y 150 ans.

Mount Usher est un des meilleurs exemples de jardin de style « Robinsonien » combinant une très grande variété d’arbres et de fleurs à travers un parcours mêlant petite cascade et rivière.

A l’entrée du jardin, vous pourrez découvrir un grand nombre de boutiques de différents styles :

  • jardinerie
  • café (le fameux Avoca Garden Café)
  • food market
  • produits locaux

Pour le retour si vous logez sur Dublin vous avez deux options :

  • L’autoroute en 45min
  • La military road (R115 entre Laragh et la M50) une des plus belles routes d’Irlande mais il faudra compter 1h30 pour 40km (nombreux arrêts photos !)

Jour 5 : Journée tranquille au nord de Dublin

Cette journée est placée sous le signe de la détente avec tout d’abord une petite (ou grande) balade à Howth.

Howth est dans le comté de Fingal sur une péninsule au nord-est de la ville de Dublin. On y accède par le DART et fait partie intégrante de la banlieue de la capitale irlandaise.
L’origine du nom d’Howth proviendrait d’un ancien dialecte nordique « Hǫfuð » signifiant « pointe » en français.

En effet, les vikings font partie intégrante de l’Histoire de l’Irlande et plus particulièrement de Dublin (à voir le très beau musée Dublinia à Dublin sur l’histoire viking et médiéval de la ville) puisque les premières traces de leurs présence à Howth remonte à l’an 819.

Après la défaite des vikings en 1014 par les irlandais, de nombreux vikings se sont rassemblés dans le comté de Fingal (partie Nord de Dublin qui englobe aussi la péninsule de Howth). Ils ont ainsi vécu reclus pendant un siècle avant leur défaite au milieu du XI ème siècle.

Sous contrôle irlandais, la péninsule est perdue en 1177 face aux invasions anglo-normandes qui ont débuté dès 1169.

La péninsule ne connut pas de grands faits historiques jusqu’en 1914 quand Robert Erskine Childers envoya près de 900 fusils aux forces irlandaises qui furent utilisées deux ans plus tard pendant l’insurrection de Pâques contre les forces anglaises.

Enfin, au moment du réveil du titre celtique à la fin des années 80/90, le port a été complètement rebâti pour y construire une partie port de plaisance bien distincte de la partie pêche.

Howth est particulièrement touristique et vous y trouverez beaucoup de choses à voir comme :

  • le château de Howth
  • le musée du transport
  • l’église Sainte Mary
  • le port d’Howth
  • les empruntes de pied du roi George V sur la partie ouest du port. Elles datent de 1821 le jour de ses 59 ans.
  • le marché d’Howth (présent tous les week-ends entre 10h et 18h -> à vérifier avant de partir !)

Enfin vous pouvez effectuer une balade (2h) autour d’Howth le long des falaises avec une vue superbe sur la baie de Dublin (au niveau de du phare de Baily).

Ensuite, vous pouvez aller jusqu’à Bull Island un peu plus au sud de Howth.

Elle accueille de nombreux oiseaux migrateurs et une faune/flore très diversifiées de par ses nombreuses zones humides.

Elle est aussi réputée pour ses plages de sable fin. Elle est également connue sous le nom de Dollymount Strand.

Vous pourrez y pratiquer différents sports comme :

  • natation (un peu fraîche !)
  • kite surfing
  • golf
  • jogging
Bull island

Enfin, si vous avez un peu de temps nous vous conseillons le Casino de Marino dans la banlieue nord de Dublin.

Situé à Dublin, à quelques minutes en bus du centre ville, ce bâtiment a été construit suivant les plans de l’architecte Sir William Chambers (architecte royal de la couronne d’Angleterre qui a notamment construit Somerset House).

Le Casino (dont le nom provient de ‘Casa’ qui signifie petite maison) de Marino est un bâtiment néoclassique du XVIII ème siècle sur trois étages, construit pour le plaisir du comte Charlemont.

La visite dure entre 30 et 45min et elle vous permettra de découvrir toutes les subtilités architecturales du bâtiment tout en couvrant toute l’histoire du bâtiment en partant de l’enfance de Charlemont jusqu’aux découvertes réalisées au XX ème siècle.

Jour 6 : Jardins et château

Cette journée est assez dense avec beaucoup de voiture (200km) mais étant essentiellement de l’autoroute vous ne passerez pas plus de 2h30 au total sur la route.

La première étape de la journée se situe à l’Irish National Stud (60km à l’ouest de Dublin) à proximité de la ville de Kildare.

Ce lieu est décomposé en 3 parties à visiter. Tout d’abord le « Stud » un centre équestre national de très haute renommée.

De très nombreux chevaux célèbres ont été élevés dans ce centre.

Ensuite, vous avez un magnifique jardin japonnais réalisé par un maître de l’horticulture Tassa Eoda et son fils Minonru sur le thème de la « vie d’un homme ».

Il a été créé en 1912 et Tassa Eida a supervisé le jardin pendant 34 ans.

Très représentatif des jardins japonnais du XX ème siècle, le travail d’Eida retrace le voyage d’un homme depuis sa naissance jusqu’à sa mort. Toutes les étapes de la vie d’un Homme y passe :

  • la naissance
  • l’enfance
  • le mariage
  • la parentalité
  • la vieillesse
  • la mort
  • après la mort

Chaque étape est symbolisé par un espace dédié avec des sculptures et plantes particulières.

Situé à côté du Japanese Garden, le Saint Fiachras Garden est un jardin/parc d’une taille beaucoup plus importante que le jardin japonnais.

De conception beaucoup plus récente (1999), le jardin a été créé pour célébrer le passage du Irish National Stud au nouveau millennium.

Le jardin est axé autour du thème de l’eau et de la pierre avec comme second thème les moines et l’Irlande.

A noter que le complexe possède un restaurant où vous pouvez manger.

A 30km (principalement de l’autoroute), vous trouverez le Rock of Dunamase.

Les premières traces du fort datent du 9ème siècle mais a été attaqué et pillé par les vikings entre 843 et 845 après J.-C. C’est notamment pendant ces attaques que l’abbé de Terryglass (petit village du comté de Tipperary ou se situe un monastère fondé par Columba of Terryglass).

Entre la fin du IX ème siècle et le XI ème siècle, le fort est pratiquement délaissé. On note toutefois des légères traces d’occupation mais sans construction de grande ampleur.

Le château de Rock of Dunamase

Au milieu du XII ème siècle, la construction d’un nouveau fort débute. Elle a probablement été demandée par Meilyr FitzGenry ou le Lord de Leinster William Marshall.

Le fort devient un des plus impressionnants d’Irlande notamment grâce à sa localisation sur un promontoire rocheux.

Composé de multiples fortifications, il reste à l’abri d’attaques mais au fil des siècles, il se dégrade fortement pour devenir la ruine actuelle à la fin du XVII ème siècle.

John Parnell a voulu construire une salle de banquet à la fin du XVIII ème siècle en lieu et place du fort mais ce projet est (heureusement) resté à l’état de plan.

La vue depuis le promontoire offre une vue magnifique sur la campagne irlandaise. Les ruines sont relativement biens conservées et vous pourrez visiter les différents murs défensifs, les tours de guet, etc.

Jour 7 et 8 : La ville de Dublin

La météo étant de temps en temps fortement capricieuse en Irlande, nous vous conseillons de réserver deux jours à Dublin quand le temps est moins clément (nuageux à pluvieux).

Nous vous invitons à consulter notre article sur un long week-end à Dublin. Composé de 4 jours, il vous permettra d’inclure ou d’exclure des visites selon vos envies.

Conclusion

Le Leinster est d’une richesse incroyable et nous avons ici à peine effleuré la surface des visites possibles. Mais n’oubliez que cette région est à seulement à 1h30 de Paris via l’avion et qu’il sera possible de revenir pour visiter d’autres lieux.

Si vous êtes un amoureux de l’ouest de l’Irlande et de sa côte sauvage, nous vous conseillons notre article : Le sud-ouest de l’Irlande en 8 jours.

Liens