Le Connemara en une semaine

Une Irlande authentique sauvage entre moutons et tourbe !

Le Connemara est une des régions les plus prisées par les français suite à la chanson mythique interprétée par Michel Sardou : Les lacs du Connemara.

Pour l’anecdote la chanson a été écrite par Pierre Delanoë et Michel Sardou (sur une musique de Jacques Revaux) alors même que ces deux auteurs ne s’étaient jamais rendus en Irlande ! (tout est parti d’une plaquette touristique).

Mais force est de constater que cette région est bien une terre brûlée (par la tourbe) bordée par des landes de pierre (le Burren).

Ce circuit va donc vous conduire tout droit au cœur du Connemara pour y découvrir toute son authenticité.

Informations générales

Jour 1 : Direction le Connemara !

Jour 2 : Connemara National Park et Tully Mountain

Jour 3 : Les îles d’Aran

Jour 4 : Le Croagh Patrick

Jour 5 : Clifden et l’Abbaye de Kylemore

Jour 6 : Du Connemara à Cork par le Burren

Jour 7 : La ville de Cork

Jour 8 : Les environs de Cork

Conclusion

Liens

Informations générales

Le point de départ de ce circuit, réalisé en voiture, est Cork.

Cependant vous pouvez aussi partir de Dublin (via le ferry ou l’avion puis voiture de location), de Limerick (via l’aéroport de Shannon puis voiture de location) ou encore de Rosslare via le ferry.

Dans notre cas, c’était le ferry depuis Rosslare avec Irish Ferries (mais la liaison a été supprimée depuis). 

Départ depuis Roscoff

Ce voyage a été réalisé en septembre 2011 sous un grand soleil !

Le Connemara est très grand mais il n’y a pas beaucoup de villes. De nombreuses personnes dorment à Galway mais la ville principale du comté du même nom est situé à plus de 70km du cœur du Connemara (soit presque 1h30 de route).

Nous vous conseillons soit la petite ville de Clifden ou alors le tout petit village de Letterfrack.

Nous avions séjourné à l’auberge de jeunesse Letterfrack Lodge : la chambre était très propre et l’espace cuisine très agréable et spacieuse.

Jour 1 : Direction le Connemara !

Cette première étape consiste à vous conduire jusqu’à votre lieu de villégiature. 

  • Si vous partez depuis Dublin, il faut compter environ 3h jusqu’à Galway (la route étant de l’autoroute il n’y a que très peu d’arrêts jusqu’à cette ville).
  • Si vous partez depuis Cork, il faudra aussi 3h jusqu’à Galway avec une route équivalente à une grosse départementale (et certaines portions en 2×2 voies).
  • Depuis Shannon/Limerick, vous arriverez beaucoup plus rapidement puisque Galway n’est qu’à une heure de l’aéroport.
  • Par contre, depuis Rosslare, la route sera beaucoup plus longue avec presque 5h de route et il ne vous sera donc pas possible de vous attardez en chemin.

En étapes à réaliser entre Dublin et Galway, il n’y a pas d’étapes particulières et nous vous conseillons de vous attardez plutôt entre Galway et Clifden.

Entre Cork et Galway, il y a de nombreux points d’intérêt mais ils réclament beaucoup de temps. Nous vous conseillons le château de Bunratty juste après Limerick.

De même, si vous arrivez à l’aéroport de Shannon (le matin par contre), c’est aussi une étape essentielle.

Le château de Bunratty (mélange de château normand et château-fort gallois) fut construit sur une ancienne île occupée par les Vikings.

Initialement, le site était occupé par les vikings dès la fin du Xème siècle qui utilisait le lieu comme camp pour les échanges commerciaux. En effet, situé à proximité de la rivière Shannon, il offre à la fois une ouverture sur la mer mais aussi sur le plus long fleuve d’Irlande.

Le château de Bunratty

 

Les premières vraies fortifications apparaissent au XIIIème siècle grâce à Robert de Muscegros qui y construit une motte castrale mais en 1318 (et malgré des améliorations dans la fortification), le site ainsi que la ville (qui à l’époque comptait 1000 habitants) sont entièrement rasés par le clan des O’Brien.

En 1425, le château sous sa forme actuelle est bâti par Sir Thomas Rokeby 

Le château surplombe l’embouchure du Shannon et est une bâtisse de pierre de forme rectangulaire avec 4 tourelles sur 6 étages datant de 1425, sous sa forme actuelle.

Il résista pendant quatre siècles aux assauts des hommes et du temps avant d’être délaissé par la famille Studdert en 1804.

150 ans plus tard, en 1954, le château est acheté par le seigneur de Gort et est restauré (reconstruction du toit et réaménagement de l’intérieur).

A côté du château de Bunratty il y a un parc attenant qui retrace un village irlandais du XIXème siècle. Pour le visiter, il faut compter au moins 2h en plus ce qui reste d’être compliqué si vous venez de loin (pour ceux arrivant à l’aéroport de Shannon un matin c’est tout à fait envisageable).

Le passage de la ville de Galway est particulièrement fatigante en voiture à cause des très nombreux bouchons ! Nous vous conseillons fortement d’éviter ce point aux heures de sortie du bureau !

La route entre Galway et Clifden est magnifique en particulier à partir de Maam Cross.,

Après cette journée très chargée, si vous résidez à Letterfrack il y a une petite marche possible le long de la route L1101 (Connemara Loop).

Jour 2 : Connemara National Park et Tully mountain

Cette deuxième journée est dédiée à de la randonnée avec Diamond Hill et Tully Mountain.

Nous vous conseillons de commencer par Diamond Hill qui se situe au cœur du Connemara National Park à Letterfrack.

Si vous logez sur Letterfrack vous pouvez vous rendre au parc directement à pied et, contrairement à nous, il n’est pas nécessaire de passer par l’entrée voiture ce qui vous fera gagner une vingtaine de minutes et une côte en moins ! (via la L11030 à côté du Old Monastery Hostel).

Si vous êtes en voiture, vous pourrez profiter d’un très grand parking gratuit.

Pour information à l’entrée (gratuite) du parc, vous avez accès à des informations sur le parc, un café (idéal pour le retour!), des tables pour le pique-nique et des toilettes (gratuites).

Circuits de Diamond Hill

Il y a quatre niveaux de randonnées possibles dans le parc :

  • une boucle Verte « Ellis Wood Nature » de 0.5 km idéale pour les personnes âgées et les enfants en bas âge,
 
  • une boucle Jaune « Sruffaunboy Walk » de 1.5 km pour une découverte en douceur du Connemara (ou si le temps ne permet pas de monter plus haut),
 
  • une boucle Bleue « Lower Diamond Hill » de 3km qui permet d’avoir de très belles vues sur la région de Letterfrack,
 
  • une boucle Rouge « Upper Diamond Hill » qui inclut la boucle bleue (soit 7km en tout). Cette boucle nécessite un minimum de matériel (chaussures de randonnée, vêtements contre la pluie) et une bonne santé car il y a des passages un peu délicat (rien d’insurmontable) qui la rendent impossible aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes fragiles.

Ici, c’est la boucle rouge qui va être détaillée (les autres boucles ne sont pas compliquées à réaliser).

La randonnée a été réalisée en moins de 3h en s’arrêtant à de très nombreuses reprises pour prendre des photos.

Sur la première partie de la randonnée, la vue est vraiment sublime sur toute la baie comme vous pouvez le voir ci-dessous.

La deuxième partie est beaucoup plus technique avec des passages caillouteux où il sera peut être nécessaire d’utiliser vos mains pour avancer. Mais ne vous inquiétez rien n’est insurmontable et une fois arrivé en haut la vue est à 360° sur tout le National Connemara Park.

Au retour pensez à vous arrêter prendre un café au Connemara National Park Tea Rooms !

Dans le centre du village, vous pourrez, à l’heure du midi, trouver de quoi vous restaurer avant d’attaquer la deuxième randonnée de la journée : une marche vers Tully Mountain. 

Ici, contrairement à Diamond Hill le profil est relativement plat (on ne monte pas à plus de 40m) mais il est plus long (9.5km aller/retour). 

Attention, toutefois, si vous avez des enfants puisque le trajet emprunte sur sa totalité des petites routes (une voiture toutes les 10 minutes en général). Si vous le souhaitez vous pouvez aussi vous rendre directement en voiture jusqu’au pied de Tully Mountain.

Vous trouverez un petit parking sur le port (attention toutefois à ne pas gêner les usagers du port!).

Chemin vers Tully Mountain

Jour 3 : Les îles d'Aran

Pour vous rendre aux îles Aran ,il faudra d’abord aller à Rossaveel (voir photo ci-dessus) qui se situe à environ 60km de Letterfrack soit à minima 1h (compter 1h30).

Attention le nombre de traversées est très limité même en plein été (2 maximum) et il faut donc arriver bien en avance pour ne pas rater le bateau (il est d’ailleurs fortement préférable de réserver sa traversée !).

La durée de celle ci est d’1h et elle est très agréable avec un paysage superbe sur le Connemara.

Le trajet que nous avons effectué ne permet que d’avoir une vue globale de l’île et il est préférable de passer 2 jours (en dormant dans un des très nombreux B&B de l’île).

L’île principale, Inishmore, est l’île la plus touristique principalement à cause de ses très nombreux monuments anciens qui en font la fierté des îliens.

Vous trouverez, en effet, de nombreux forts en pierre parfaitement conservés dont le fameux Dun Aengus qui est un demi-fort ouvert sur la mer. Il se trouve en haut de falaises verticales au sud-ouest de l’île.

Ces falaises sont d’ailleurs, à elles seules, une véritable attraction car elles plongent directement dans l’océan où de nombreuses vagues viennent s’y écraser (à couper le souffle en hiver ou par jour de tempête !).

Attention, toutefois, à ne pas tomber car il n’y a aucune protection et le sol rocailleux peut y être très glissant par temps de pluie !

Pour information, il s’agit d’un itinéraire en vélo car l’île est assez grande. La distance est de 22km pour environ 3h.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les îles Aran n’hésitez pas à consulter notre article : les îles Aran.

Jour 4 : Le Croagh Patrick

Croagh Patrick est la montagne sacrée de l’Irlande.

Elle est située dans le comté de Mayo à 760 mètres d’altitude.

Des centaines d’irlandais gravissent cette montagne chaque année en juillet afin d’y célébrer une messe. Bien que ce chiffre soit assez impressionnant, il n’en demeure pas moins que l’ascension (balisée) est assez difficile surtout dans sa dernière partie.

Il faut donc s’assurer que le temps soit dégagé pour les quatre prochaines heures. A noter que la randonnée ne convient pas aux personnes âgées (bien que l’on en retrouve sur les pentes de la montagne!). Le départ a lieu sur un parking qui dispose d’une centaine de places. Attention, c’est un parking payant (parcmètre en plus!) et il faut donc prévoir de la monnaie (en 2012 il faut compter 3€ pour 3h).

Carte de l'ascension du Croagh Patrick
Profil de l'ascension du Croagh patrick

Pour information, la randonnée présentée à été effectuée en 4h15 environ à une allure moyenne de 1.7km/h avec une hauteur maximum de 770m.

La première partie (de A à B) est assez simple à passer si vous avez l’habitude des marches en montagne. Arrivé au bout de cette première étape, vous aurez une première vue superbe sur la baie de Westport

La deuxième partie (de B & C) est très faiblement pentue et permet donc de se reposer avant la prochaine étape

La dernière partie (C à D) est très délicate car on dépasse facilement les 20 % de moyenne (avec des passage à 40%) mais surtout par la taille du chemin très réduit et son revêtement composé uniquement de petite pierres (cf photos ci-dessous)

Une fois au sommet par contre la vue est une des plus belles d’Irlande puisque vous avez une vue à 360° sur plusieurs kilomètres

Après cette randonnée, vous pouvez aller jusqu’à Westport, une charmante petite ville situé à quelques kilomètres de votre point de départ (en voiture uniquement!)

Si vous avez le temps n’hésitez pas à vous arrêter au Doo Lough qui est un lac au nord du col Delphi Pass dans le comté de Mayo. C’est un lac entouré de montagnes.

Doo Lough accueille le Famine Memorial. En effet, Doo Lough fut le lieu d’un drame en 1849 pendant la Grande Famine.

Des fonctionnaires d’une entité chargée de l’administration locale au Royaume-Uni (la Poor Law Union) arrivèrent à Louisburgh (10km à l’Ouest du Croagh Patrick) en provenance de la ville de Westport (20km à l’Est) pour vérifier si les personnes présentes pouvaient continuer à recevoir des aides.

Les fonctionnaires se rendirent au Delphi Lodge en plein milieu des montagnes à 20km au sud de Louisburgh. Informé qu’ils devaient se présenter à 7h, les personnes rassemblées à Louisburgh, affamées et fortement affaiblies durent se rendre au Lodge. Comme il faisait un froid glacial 12 personnes seulement survécurent  et retournèrent à leur point de départ.

A l’origine ils étaient, selon les estimations, plus de 400 au départ de Louisburgh.

Tous les ans une marche, la Doolough Famine Walk, commémore cette tragédie.

Enfin, toujours sur le chemin du retour, vous avez le petit village de Leenaun.

Le village est encastré au fond d’un ancien fjord situé entre les montagnes de Maumturk Mountains (dans le comté de Galway) et de Mweelrea Mountains, plus hautes montagnes du Connaught (dans le comté de Mayo).

Il offre ainsi un point de vue unique sur Killary Harbour (possible d’y apercevoir des dauphins, si vous êtes chanceux) et sur les montagnes environnantes.

Jour 5 : Clifden et l'Abbaye de Kylemore

Cette 4ème journée est réservée sous le signe de la balade tranquille puisqu’il n’est pas question de gravir des montagnes mais de profiter du cadre reposant de Kylemore Abbey puis dans un deuxième temps de la ville de Clifden.

Kylemore Abbey est une abbaye de style néo-gothique de 1868. Elle est entourée, derrière elle, par des bois (dans lequel on pourra remarquer au milieu une statue de la Vierge) et face à elle par un lac.

Aujourd’hui, derrière l’abbaye, on y trouve des potagers et des serres. Et, elle accueille des nonnes de l’ordre bénédictin.
La visite du château permet d’admirer des meubles anciens et de très belles boiseries.
Toujours dans le domaine de Kylemore, vous avez à quelques centaines de mètres du château des jardins et potagers avec des anciennes maisons du siècle dernier totalement restaurées avec des meubles d’époques.

La deuxième randonnée possible se situe dans la petite ville de Clifden qui est souvent nommée (à juste titre) la capitale du Connemara. La ville est très plaisante à visiter et offre, dans sa partie basse, un très joli port mais surtout dans sa partie haute le départ de la Sky Road.
La Sky Road est une très belle route côtière à effectuer soit à pieds, en vélo ou en voiture. (Attention toutefois, à pieds ou en vélo, les distances sont assez importantes et il y a beaucoup de passages de véhicules).
Enfin, avant de vous lancer vers la Sky Road arrêtez-vous au John d’Arcy Monument qui offre une vue inoubliable sur les Twelve Bens.

Jour 6 : Du Connemara à Cork par le Burren

Cette journée va être assez longue nous vous conseillons donc de partir tôt le matin.

En effet, nous quittons le Connemara pour aller vers Cork (280km depuis Clifden soit presque 4h) mais en faisant une halte à mi parcours dans le Burren.

La première partie de la route vous mènera donc de Clifden au château de Dunguaire situé à 30km au sud de Galway.

Dunguaire Castle n’est pas à proprement parlé un château mais une maison-tour carrée en pierre construite en 1520 dans le comté de Galway près de Kinvarra. Il se trouve sur un petit mont entouré d’un plan d’eau. Les riches fermiers ou riches propriétaires aimaient se faire construire une maison-tour comme signe de puissance/richesse.

Cet endroit accueille également des banquets médiévaux (mais il faut réserver à l’avance). 

L’étape suivant se situe à moins de 25km de là : les grottes d’Aillwee.

Elles ont été découvertes en 1940 et on peut y découvrir des restes d’animaux, une rivière souterraine, une petite cascade, des stalactites et stalagmites sur plus d’un kilomètre. Par contre habillez-vous chaudement car à l’intérieur la température ne dépasse pas 10 degrés peu importe la saison !

Ensuite, vous pourrez vous rendre jusqu’au dolmen de Poulnabrone (10 minutes en voiture).

Le site a été découvert en 1986 et comptait les restes de 16 adultes et enfants ce qui a permis de dater le monument de 3600 avant JC.

« L’entrée » principale est orientée vers le nord et fait une taille de 2 mètres de haut et la dalle principale repose sur 4 grosses pierres (les 2 autres n’étant plus reliées à la dalle principale).

Ensuite, il faudra rallier la ville de Cork mais rien ne vous empêche de vous arrêter de temps à autre le long de la route !

Pêle-mêle de photos de Poulnabrone

Jour 7 : La ville de Cork

Ancienne capitale européenne de la culture (2005), Cork est la deuxième ville du pays avec ces 125 000 habitants.

C’est aussi une très grande ville universitaire comme Dublin, Limerick et Galway.

Le centre-ville de Cork est, en partie, réservé aux piétons et offre, outre de nombreux petits monuments, un grand nombre de magasins et de grands centres commerciaux où vous pourrez, à loisir, effectuer du lèche-vitrine !

Un des lieux les plus emblématiques de Cork et son marché anglais « English Market » qui est des plus anciens marchés couverts d’Europe (il a été ouvert en 1788).  C’est une éloge aux produits locaux irlandais (fromages irlandais, charcuterie, pain, saumon fumé, légumes, etc.). On y raconte même que lors de sa venue, la reine Elisabeth II a particulièrement était impressionnée par la qualité et la diversité des produits qui y sont proposés.

Cathédrale Saint-Finbarr de Cork

Visible d’un peu partout à Cork la cathédrale (anglicane irlandaise) Saint Finbarr (du nom du patron de la ville) est particulièrement impressionnante avec son style néogothique et un intérieur particulièrement bien décoré.  Attention, l’entrée de la cathédrale est payante (6€ par adulte).

L’autre monument historique à visiter à Cork est l’ancienne prison. Comparable à Kilmainham gaol à Dublin on peut y voir la très grande dureté du système pénal au XIXème siècle. 

Il faut rappeler qu’à cette époque, l’Irlande était sous domination britannique et que les irlandais étaient donc persécutés et vivaient dans une grande pauvreté (beaucoup de personnes y ont été enfermées juste pour avoir volé de quoi se nourrir). 

Enfin, si vous avez le temps (et l’envie), l’université « University College of Cork » (UCC) vous permettra de découvrir une université à l’architecture très différente de ce qu’on peut découvrir en France.

Pour le reste de la journée/soirée (nuit ?) le centre de Cork vous permettra de vous détendre autour d’une bonne pinte de bière et des nombreuses sessions acoustiques de musiques.

Jour 8 : Les environs de Cork

Cobh depuis le Ferry Pont Aven de Brittany Ferries
Cobh depuis le Ferry Pont Aven de Brittany Ferries

Pour ce dernier jour, si vous devez reprendre le ferry dans l’après-midi (avec Brittany Ferries le départ est en général vers 15h30), vous aurez le temps, le matin, d’aller visiter la petite ville de Cobh.

Petite ville de presque 6000 habitants située à quelques kilomètres de Cork, Cobh a surtout connu sa célébrité avec l’arrivée des bateaux à vapeurs et des traversées transatlantiques.

Au XIXème siècle, le premier bateau à vapeur entre l’Irlande et l’Angleterre quitte Cobh en 1821, puis en 1838, c’est le Sirius premier bateau à vapeur à traverser l’Atlantique qui quitte la ville.

Au XXème siècle deux événements tragiques de bateaux :

  • la dernière escale du Titanic le 11 avril 1912 avant son naufrage
  • le Lusitania coulé par un sous marin allemand en 1915

D’un point de vue touristique la ville est très belle avec de très nombreuses maisons colorées, un très beau bord de mer et des rues incroyablement pentues. Vous pourrez aussi voir : 

  • la cathédrale (style néo-gothique) St Colman qui domine la ville
  • le Titanic Experience qui permet de retracer la vie des 123 derniers passagers qui ont embarqué à bord du Titanic
  • le Cobh heritage centre qui permet de découvrir l’histoire de l’Irlande à travers différentes expositions

Enfin, pensez à vous balader le long de la rive, vous aurez depuis le ferry quelques heures plus tard la vue opposée !

Pêle-mêle de photos de Cobh

Conclusion

Le Connemara est une des régions les plus sauvages du pays et nous espérons qu’à travers ces idées vous découvrirez la richesse et authenticité de l’Irlande.

Il faut surtout ne pas oublier de s’arrêter quand on le souhaite et ne pas chercher à faire le maximum de route car vous risquerez de passer à côté de beaucoup de choses !

Liens